XIV ieme siècle

XV ieme siècle

XVI ieme siècle

XVII ieme siècle

XVIII ieme siècle

XIX ieme siècle

XX ieme siècle

Outils




Expositions temporaires











Revue de presse

 

Publié le 31/10/2012 à 06h00
Par CHRISTIAN BOISSON

Vacances ludiques

LOISIRS La Maison de la poterie organise durant ces vacances scolaires deux stages de création artistique pour les enfants

Les enfants se montrent très appliqués dans leur travail.

Les enfants se montrent très appliqués dans leur travail. (PHOTO C. B.)

Lors de chaque période de vacances scolaires, la Maison de la poterie de Sadirac organise des stages à l'attention des enfants du territoire. Pour la Toussaint, ce sont deux sessions qui sont mises en place à raison de deux fois deux jours. La première s'est terminée hier, la suivante aura lieu les lundi 5 et mardi 6 novembre prochain, de 10 heures à 17 heures (1). Le tarif est de 35 euros la journée (30 euros pour les habitants de la CdC du Créonnais), sans obligation de suivre les deux jours. « Nous avons à cœur d'organiser ces stages, explique Cécile Huet, la responsable du musée. Ils sont toujours encadrés par des potiers professionnels qui proposent aux enfants plusieurs techniques pour arriver à un travail abouti. » Pour cette première session, ce sont huit enfants de 6 à 11 ans, venus pour certains de communautés de communes voisines, qui se sont retrouvés autour de Charles Lebrun, le potier sadiracais, pour réaliser une œuvre, accessible à leur niveau. « Ils réalisent pour la plupart d'entre eux un vase en terre, explique leur manager. Après son façonnage, c'est à chacun de le décorer selon son idée. Il faut laisser libre cours à leur imagination. »

Des œuvres imaginatives

Gauvin, de Targon, a décidé de réaliser une tour d'Halloween. Il a surmonté son vase de citrouilles qu'il a peintes en orange, bien entendu. Pourtant, quelque chose le chiffonne. « Je voulais avoir mon vase pour Halloween, dit-il la mort dans l'âme. Ce ne sera pas possible. Je suis trop déçu. » Charles Lebrun doit lui expliquer les secrets de la poterie. « Réaliser une belle poterie est bien plus long que tu ne l'imagines, dit-il à Gauvin. Ce n'est pas en claquant des doigts que les choses se font. Il ne faut jamais se presser si l'on veut un travail fini de qualité. La poterie est un art qui apprend la patience. » Il faudra effectivement un délai supplémentaire avant que les enfants ne puissent récupérer leur œuvre. « Quand ils ont terminé, explique Cécile Huet, on doit encore effectuer les deux cuissons et l'émaillage de leurs objets. Nous les leur rendons ensuite et ce sont des pièces qu'ils pourront garder toute leur vie. »

De la graine d'artistes

Certains des petits stagiaires sont des habitués. Angèle vient quasiment à chaque vacance. Elle avait déjà réalisé le vase lors d'une session précédente. Elle a décidé de la jouer artistique. Devant elle, sur un petit plateau tournant, la sculpture incroyablement réaliste d'une dame à genoux qu'elle peint avec application. « J'avais envie de faire une sculpture, explique-t-elle. En fait, je n'ai pas vraiment réfléchi à la position que je lui donnais. Je trouve qu'à genoux c'est plus expressif. » Et quand on lui demande ce que peut bien faire cette dame, elle répond avec un brin d'imagination : « Elle est peut-être en train de prier ou alors, peut-être qu'elle prend la pose pour un photographe. » À ses côtés, Lise est en train de peindre un grand bol en terre. Elle non plus n'a pas choisi le vase pour l'avoir déjà réalisé précédemment. « Ma maman m'a demandé de faire des bols, raconte-t-elle. J'en suis à mon troisième. Nous sommes cinq dans la famille mais je n'aurai pas le temps d'en faire un pour chacun. Je continuerai une prochaine fois. »

Des stages à vocations

Le but de ces stages reste bien sûr de développer le sens artistique des enfants au travers d'une activité ludique pouvant déclencher des vocations. À les voir s'appliquer avec autant d'enthousiasme, on ne peut douter de leur passion.

(1) Tél. 05 56 78 74 53 ou 05 56 30 60 03.

 
 
© www.sudouest.fr 2012